Un ouvrage dirigé par Emel Parlar Dal confronte la politique étrangère de la Turquie aux imperfections et aux nécessaires adaptations de sa politique intérieure.

La compréhension d’une politique étrangère, surtout en période de transformation importante, passe aussi par une connaissance des évolutions internes du pays qui est concerné. L’ouvrage collectif, dont Emel Parlar Dal a eu l’initiative et qu’elle a dirigé, arrive à point nommé pour nous le rappeler. Après plusieurs publications individuelles ou collectives, consacrées à la politique étrangère turque, Emel Parlar Dal a souhaité faire voler en éclat la traditionnelle césure entre affaires extérieures et affaires intérieures pour s’intéresser à la politique turque dans ce que cette dernière a parfois de plus complexe, voire de plus obscur.

Le résultat de ce projet est un ouvrage collectif, qui vient de paraître et s’intitule « La politique turque en question, entre imperfections et adaptations ». Rassemblant onze publications au total, le livre s’organise en deux parties. La première s’intéresse aux dynamiques internes de la politique intérieure turque (de la résistance à la transition). Elle évoque successivement : les liens entre politique étrangère et politique intérieure, l’ouverture récente de dossiers noirs de l’histoire officielle comme celui des massacres de Dersim, les évolutions contemporaines de l’AKP et de l’islamisme, les mouvements de résistance à l’intégration européenne en Turquie. La seconde partie est principalement consacrée aux minorités ethnico-religieuses et à leur place sur la scène politique turque (Chiites jafaris, Arméniens, Grecs orthodoxes, Alévis et Kurdes).

La lecture de l’ouvrage est donc une invitation à comprendre le poids d’un certain nombre de contraintes intérieures qui gênent la conduite sereine de la politique étrangère en Turquie, et qui perturbent surtout la progression de la démocratie et de l’État de droit dans ce pays. Bonne lecture !

Emel Parlar Dal (dir.), La politique turque en question, entre imperfections et adaptations, L’Harmattan, 2012.

Co-auteurs (dans l’ordre de publication) : Jean Marcou, Gérard Groc, Gülçin Balamir Coşkun, Rüye Tınas, Ümit Yazmacı, Jean-Paul Burdy, Varoujan Sirapian, Suna Gülfer Ihlamur-Öner, Ali Kemal Doğan, Cuma Çiçek.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *