La gestion des chiens et chats des rues d’Istanbul

adobe-pdfMémoire réalisé par Barbara Nudd-Mitchell
Istanbul, 2009-2010

TABLE DES MATIÈRES

INTRODUCTION

  • La particularité de la relation ancestrale des habitants avec les chiens et chats des rues dans la culture stambouliote
  • L’origine culturelle chrétienne d’Occident : un facteur d’influence de la considération envers les chiens et chats ?
  • L’évolution de la politique de gestion en France
  • La politique française actuelle selon le Code Rural en vigueur

I. L’ÉMERGENCE DU PROBLÈME DE LA GESTION DES CHIENS ET CHATS DES RUES ET DE SA PRISE EN CHARGE PAR LA COLLECTIVITÉ

A. LA QUESTION DE LA GESTION DES CHIENS ET CHATS DES RUES PAR LE POUVOIR EN PLACE : UNE PROBLÉMATIQUE ANCIENNE

1) Historique de la gestion des chiens et chats des rues d’Istanbul

  • La politique d’extermination
  • La politique de gazage
  • La politique d’empoisonnement
  • La politique de ramassage et de garde par les fourrières

2) L’émergence de la notion de protection animale à Istanbul

  • Mise en place de la Société Protectrice des Animaux (SPA) à Istanbul

B. AUJOURD’HUI, UNE PROBLÉMATIQUE TOUJOURS D’ACTUALITÉ : LE RÔLE DE L’OPINION PUBLIQUE COMME FACTEUR D’ORIENTATION DE LA POLITIQUE PUBLIQUE CHOISIE PAR LES MAIRIES ?

  • L’influence de l’opinion publique : un rôle important dans l’orientation de la politique de gestion ?

II. LES ACTEURS PUBLICS ET PRIVES DE LA POLITIQUE DE GESTION DES CHIENS ET CHATS DES RUES

A. L’IMPLICATION D’ISTANBUL ET DE SES MUNICIPALITÉS

1) Les textes juridiques visant à protéger les animaux en Turquie

  • Au niveau international
  • Au niveau national

2) En pratique, la politique actuelle : la stérilisation

  • a) La récente implantation des hôpitaux de mairies pour animaux « Belediye Hayvan Hastanesi » : démonstration de la prise en compte de la gestion des chiens et chats par les mairies
    • Les « Belediye hayvan hastanesi » au niveau de la municipalité du Grand Istanbul
    • Les « Belediye hayvan hastanesi » au niveau des municipalités locales
  • b) Un système parfait ou incomplet dans sa démarche ?

B. LES ACTEURS PRIVES : DES AIDES UTILES OU DES ACTEURS EN OPPOSITION ?

1) Les organes privés : associations et refuges

  • L’association privée de Beşiktaş : « Çevre ve sokak hayvanları derneği »
  • Le refuge des chiens de Yedikule : « Yedikule hayvan barınağı »

2) Syndicat des vétérinaires : une faible participation à la gestion des chiens et chats des rues

3) Les particuliers qui nourrissent les chiens et chats dans les rues : une aide essentielle à la subsistance des chiens et chats dans les rues

III. LA STÉRILISATION : UNE SOLUTION QUI FAIT L’UNANIMITÉ

IV. CONCLUSION

V. BIBLIOGRAPHIE


Isabelle Gilles

Chargée d'édition numérique et des projets de numérisation Webmaster

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebook

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 16 novembre 2016

    […] Pour accéder au mémoire de 52 pages http://http://ovipot.hypotheses.org/8488 […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *