Nicolas Monceau analyse les élites turques


Voici un livre qui arrive à point nommé. Il comblera tous ceux qui s’intéressent à la vie politique turque et cherchent à en comprendre le dessous des cartes. Nicolas Monceau publie chez Dalloz (Science politique), « Générations démocrates, les élites turques au pouvoir ». Cet ouvrage, issu d’une thèse en Science politique qu’il a soutenue récemment au sein du Laboratoire PACTE de l’Institut d’Etudes politiques de Grenoble, présente les résultats de la première enquête réalisée par un laboratoire européen en sciences sociales sur la vie politique turque contemporaine dans le contexte des négociations d’adhésion de la Turquie à l’Union européenne. Il analyse les trajectoires – éducatives, professionnelles et politiques – des élites turques, leur mobilisation en faveur de la démocratisation et de l’intégration européenne de la Turquie ainsi que leur rapport à l’Europe et à la démocratie.
L’auteur nous en dira plus prochainement dans un entretien que publiera ce Blog mais pour l’heure, voici un extrait de la préface qu’Yves Schemeil (professeur de science politique à l’Institut d’Etudes Politiques de Grenoble et membre de l’Institut Universitaire de France) a réalisé de ce livre.

«On se lancera dans la lecture de l’ouvrage de Nicolas Monceau pour y trouver une explication originale de deux histoires imbriquées mais très difficiles : celle des intellectuels et de la politique; celle de la Turquie et de l’Europe. Le livre refermé, on en saura plus sur ce qui lie enseignants, étudiants, artistes d’un côté ; et chefs de partis, bureaucrates ou militaires, de l’autre. On aura une idée plus claire de ce qui associe ou dissocie les valeurs réformatrices locales et les valeurs unificatrices européennes. On comprendra mieux les ressorts de l’engagement; les conditions dans lesquelles se pose le problème de la démocratie; et les attitudes envers l’Europe. Et, bien sûr, on en saura beaucoup plus sur la Turquie elle-même !
L’innovation réside dans la découverte de ces générations politiques successives, chacune façonnée par l’un des coups d’État militaires qui se sont succédé depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Ces ruptures ont profondément influencé les trajectoires éducatives, professionnelles ou militantes. À l’avenir, on se rappellera que cette recherche fut la première d’une série que l’on souhaite longue. En dépit de la modestie de l’auteur, elle marque ainsi le lancement d’un nouveau débat sur la meilleure façon d’analyser la Turquie contemporaine.
On sera doublement reconnaissant à Nicolas Monceau : d’avoir réussi à nous fournir des preuves multiples de rigueur scientifique sur lesquelles son raisonnement s’appuie ; mais aussi d’avoir mis à notre disposition dans une langue claire et élégante des éléments de connaissance et de compréhension de nos interlocuteurs, sinon de nos partenaires, de l’Europe de demain. Si la longueur du processus de négociation entre Bruxelles et Ankara donnait la mesure du temps au cours duquel ce livre restera d’actualité, on le lira encore dans vingt ans !» Yves Schemeil.

Docteur en Science politique, Nicolas Monceau enseigne à l’Institut d’Etudes Politiques de Grenoble et anime le Groupe d’études sur la Turquie et l’Europe du laboratoire PACTE (CNRS, IEP de Grenoble). Il a vécu six années à Istanbul (Turquie), comme chercheur à l’Institut Français d’Etudes Anatoliennes-Georges Dumézil et enseignant aux universités Galatasaray et Marmara. Ses thèmes de recherche portent sur la sociologie des élites et des opinions publiques en Europe et en Turquie, la sociologie des mobilisations ainsi que la sociologie politique de la Turquie contemporaine, dans le cadre du processus d’élargissement de l’Union européenne. Son ouvrage sur les élites turques est lauréat du concours du Prix de thèse Dalloz, en 2007, pour la publication des thèses en science politique. Il a été sélectionné par un jury universitaire sur de stricts critères d’excellence et d’originalité. En bref, une publication à ne pas manquer !


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search