La plateforme «Blogspot» («Blogger») interdite pendant 3 jours en Turquie.


Du 25 au 28 octobre dernier, l’accès à la plateforme de blogs de Google, «Blogspot», a été bloqué en Turquie. Cette décision a eu pour effet d’empêcher, pendant 3 jours, nos lecteurs turcs d’accéder au Blog de l’OVIPOT, comme aux millions d’autres Blogs hébergés par «Blogspot», qui est actuellement le premier gestionnaire de blogs au monde. «Blogspot» avait été condamné par un arrêt de la première chambre criminelle de Diyarbakır, en date du 20 octobre 2008, référencé sous le numéro 2008/2761. On ne connaît pas encore les raisons exactes de cette condamnation et il semble que le juge n’ait pas mesuré toute la portée de sa décision… C’est regrettable car, eu égard à l’importance de «Blogspot», c’est en fait une très large atteinte qui était en l’occurrence portée à la liberté de «bloguer» et donc à une forme contemporaine essentielle de la liberté d’expression. Les journaux turcs de ce début de semaine ont rapidement fait état de protestations virulentes émanant non seulement d’ONG ou d’associations d’usagers, mais aussi de citoyens subitement empêchés d’accéder à un moyen de communication couramment utilisé actuellement pour échanger des photos, des vidéos, des informations, des impressions, des analyses ou des recettes de cuisine.

Après l’interdiction de la plateforme d’échanges de vidéos, «You-Tube», dénoncée avec fracas par le prix Nobel, Orhan Pamuk, lors de la Foire du Livre de Francfort, le maintien de la décision de la Cour de Diyarbakır d’interdire «Blogspot» aurait achevé de reléguer la Turquie au rang des pays les moins développés de la planète en terme de communication et risquait même de la faire entrer dans la liste encore plus restreinte des pays ennemis d’Internet. Il serait intervenu de surcroît au pire moment, puisque la Commission européenne doit rendre dans quelques jours son rapport d’évaluation annuelle de la candidature turque.

C’est pourquoi, beaucoup d’observateurs pensaient qu’une telle interdiction ne serait pas tenable et que la raison finirait par prévaloir rapidement. Mais si «Blogspot» est à nouveau accessible en Turquie, le problème du rapport particulièrement difficile que les juges de ce pays entretiennent avec Internet n’est pas réglé pour autant, car d’autres interdictions continuent de nourrir de la manière la plus déplorable qui soit, une sorte d’exception turque en matière d’information et de communication. Il faut espérer que la toile turque sera bientôt libérée des trop fréquents écrans d’interdiction (notre photo) que l’internaute y rencontre et que l’affaire «Blogspot» aura démontré, une bonne fois pour toute, le caractère illusoire de ces pratiques d’un autre âge.
JM


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search