Les conditions de la mobilisation en Turquie à travers l’exemple du mouvement des objecteurs de conscience

adobe-pdfRapport réalisé par Philippe Maurel
sous la direction d’Alexandre Toumarkine
Istanbul, 2007

TABLE DES MATIÈRES

Introduction

I. Les apparences d’une mobilisation autour de la question de l’objection de conscience

A) La structure initiale : Savas Karsıtları Dernegi (SKD) et ses avatars

1. La surprenante institutionnalisation du combat pour l’objection de conscience
2. La présence d’un site Internet, preuve d’une volonté de communiquer

B) Vicdani ret platformu, une nouvelle étape du mouvement

1. Un impressionnant réseau associatif et politique
2. Une tentative de coordination ambitieuse

C) Les échos internationaux de la mobilisation

1. Une capacité à travailler en lien avec des associations à l’étranger
2. La réaction des instances internationales

II. L’improbable mobilisation des objecteurs de conscience

A) L’absence de véritable mobilisation

1. La non institutionnalisation du mouvement
2. La plateforme, une tentative de survie de la part du mouvement
3. Un répertoire d’action limité

B) Un cadrage autour de la question de l’objection de conscience incertain

1. Une notion, mille combats : les désaccords sur le sens de l’objection de conscience
2. Le grand écart entre « personnification » du mouvement et montée en généralité

III. Contraintes, perceptions et réactions : pour une approche dynamique des conditions de la mobilisation

A) Les contraintes organisationnelles : les réactions types d’un « régime sécuritaire » turc et leur évolution

1. Les réactions types d’un « régime sécuritaire »
2. L’évolution de la contrainte : les nouvelles stratégies des autorités turques

B) Les contraintes discursives : le consensus social

1. L’illégitimité du cadrage du mouvement
2. Les valeurs dominantes comme limite de la mobilisation

C) La non adaptation du mouvement aux nouvelles contraintes : la rationalité des acteurs en question

1. La tentative de structuration du mouvement comme catalyseur des différends internes
2. L’élargissement de la mobilisation et les nouveaux blocages
3. La rationalité imparfaite des acteurs comme déterminant de la mobilisation

Conclusion

Bibliographie

Annexes


Isabelle Gilles

Chargée d'édition numérique et des projets de numérisation Webmaster

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebook

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *