L’IHH une « diplomatie humanitaire » complémentaire de la politique étrangère turque au Moyen Orient

adobe-pdfMémoire rédigé par Elen Le Chêne
sous la direction d’Aude Signoles
juin 2012

TABLE DES MATIÈRES

Introduction

1. L’IHH. une synthèse multi-facettes: entre les représentations admises et l’image vendue, les contours de l’humanitaire

1.1.L’identité de l’IHH: l’assise grandissante d’une organisation humanitaire islamique tournée vers l’international

  • La genèse de l’IHH: naissance, filiation(s) et ancrage international
  • Le déploiement d’un « humanitaire islamique » (J. Bentham)
  • L’IHH et son statut juridique favorable: une liberté d’action graduelle au sein de la société civile

1.2.L’IHH, plus que de l’humanitaire: défenseur et producteur de valeurs

  • Le plaidoyer, autre mission de l’ONG
  • L’influence culturelle: l’islam et la langue turque
  • Le Moyen-Orient: terre de prédilection de l’IHH

1.3.Quête pour une reconnaissance sur la scène internationale

  • Un humanitaire de façade: les procès intentés
  • L’IHH, précurseur en Turquie: sa rhétorique de l’expertise, concomitante d’un processus de professionnalisation
  • Une légitimité croissante en dépit des soupçons

2. Un apolitisme en doute: les sphères politique et humanitaire, poreuses et communicantes

2.1.L’IHH, une organisation para-gouvernementale et/ou pro-islamisme politique ?

  • La double casquette des membres de l’IHH
  • Les soutiens médiatiques de l’IHH
  • Quand l’humanitaire fait sa politique: l’IHH et ses figures de proue de l’islam politique

2.2.La politisation de l’humanitaire: cibles et discours

  • Des terrains survalorisés: la Palestine et l’affaire du Mavi Marmara, « obsession » de l’IHH
  • Des réquisitoires à caractère politique
  • L’appropriation de fonctionnalités traditionnellement dévolues aux États : une sortie du cadre humanitaire?

2.3. ONG et État: un antagonisme inapproprié, une collaboration qui ne dit pas son nom

  • Les soutiens du gouvernement à l’IHH
  • Le gouvernement et la mairie d’Istanbul: des interlocuteurs nécessaires à l’entreprise de l’IHH: les soutiens indirects

3. L’IHH. un tremplin conjoncturel de la politique extérieure turque au Moyen-Orient

3.1.L’IHH et le gouvernement à l’unisson

  • Le « soft power » du gouvernement turc: la « diplomatie humanitaire », une nouvelle donne
  • La redistribution des cartes au Moyen-Orient: des stratégies convergentes
  • En Syrie et en Palestine: l’IHH, vecteur d’influence pour une diplomatie par procuration du gouvernement turc ?

3.2.Le gouvernement AKP, arbitre de la diplomatie ?

  • Des pommes de discorde
  • L’IHH et son influence sur le débat public
  • L’IHH, stoppée dans ses initiatives

3.3.L’IHH et le gouvernement participent de jeux diplomatiques différents sur la scène internationale : la « société civile globale » versus la politique étrangère de l’État

  • De l’affaire du Mavi Marmara à la crise syrienne : quelle évolution des diplomaties de l’IHH et du gouvernement ?
  • La ligne islamique cohérente de l’IHH: la solidarité transnationale de la communauté musulmane

Conclusion

Annexes

Bibliographie


Isabelle Gilles

Chargée d'édition numérique et des projets de numérisation Webmaster

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebook

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. 5 avril 2013

    […] plutôt boudeuse. Entre les deux hommes s’impose le Mavi Marmara, le cargo affrété par la Fondation d’aide humanitaire turque (IHH) pour forcer le blocus de Gaza. Arraisonné le 31 mai 2010 par les unités […]

  2. 8 avril 2014

    […] parfois initiée par l’action de la socıété civile qu’aujourd’hui. À titre d’exemple, l’organisation IHH, à l’origine de l’affaire du Mavi Marmara, contribue par sa présence forte sur le terrain à […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *